Pourquoi et comment écrire ?

Livre

Depuis un petit moment déjà, je fouille le web en quête de réponses à mes questions. Je souhaitais connaître toutes les étapes et astuces pour écrire un livre. Malheureusement, je n’ai trouvé que des morceaux de solutions. J’ai alors additionné les différentes informations de plusieurs sites pour constituer un ensemble de savoirs et établir un ordre de fonctionnement bien huilé. Je partage donc dans cet article, l’érudition nécessaire pour créer une œuvre littéraire crédible et légitime.

La première chose à faire lorsque l’on décide d’écrire un livre toute forme confondue (roman, thèse, compte rendu, périodique, …) consiste à définir le pourquoi. En effet, si vous essayez de rédiger sans savoir exactement la raison, vous ne réussirez pas à concocter quelque chose de correcte à l’égard des autres comme au vôtre. Cependant, il n’est pas toujours évident de définir le motif concret à notre conviction d’écrire.

Personnellement, j’ai conclu que notre motivation à griffonner du papier est influencée par une des trois causes expliquées ci-dessous.

  • Pour des raisons lucratives.

De plus en plus de livres, surtout des romans, sont publiés à des fins lucratives. La vente d’un best seller peut rapporter gros et amorti certainement les coûts du cours d’écriture. A défaut de trouver un emploi, beaucoup de particuliers se disent intéressés par la rente monétaire que procure la vente d’un roman de jeunesse. Cependant, ce n’est pas donné à n’importe qui de pouvoir écrire aisément, d’adapter son contenu pour un public cible et de finalement, créer une histoire originale.

  • Par altruisme

Dans la majorité des cas, l’élaboration d’un ouvrage littéraire trouve sa source dans la propension désintéressée à partager son savoir, ses opinions, ses découvertes avec autrui. Beaucoup d’auteurs aiment écrire pour partager leurs ressentis, leur histoire, leur vie. Parmi eux, nous retrouverons les bloggeurs, en abondance depuis l’apparition du web 2.0, mais aussi les biographes, les scientifiques, les agences de presse, les romanciers, les particuliers, … Bref tous ceux désireux de partager leur vérité, envieux d’être lu. Néanmoins, il existe aussi ceux qui se sentent obligé de partager, qu’ils jugent inacceptable tel fait ou tel propos. Ces derniers exigent à tous prix que leur articles, phrases, mots, ponctuations soient lues, comprises et adoptées.

  • Pour le plaisir d’écrire

Certains ne trouvent pas toujours une explication à leur envie d’écrire. Ils aiment juste cette sensation de créer du contenu, de transcrire de l’immortalité, sans but aucun. Ils sont tout bonnement incapable d’expliquer les intrications inextricables qui aliènent leur esprit. Il y en a de ceux qui écrivent juste pour se soulager, afin d’exprimer leurs sentiments. Peu importe si personne ne lit jamais ce qu’ils ont écrit, ils rédigent juste pour satisfaire une envie personnelle. L’important étant d’extérioriser autrement que verbalement, de s’exprimer avec des mots qui resteront toujours gravés quelque part.

Comment s’y prendre pour pondre quelque chose de bien ?

écriture stylo page blanche Par où je commence ? Cette phrase est-elle bien tournée ? Vais-je ajouter du contenu dans ce paragraphe ? Je suis déterminé mais je n’arrive pas à écrire, Est-ce normal ? Toutes ces questions récurrentes tourmentent un rédacteur, pourtant une seule réponse résout ces interrogations: La motivation et l’organisation. Ce sont les maîtres mots pour avancer dans votre projet. Il existe également quelques aspects très importants pour confectionner une œuvre littéraire digne de ce nom. Voici les deux paramètres les plus importants à définir au préalable avant de commencer à écrire. Bien sûr, il en existe beaucoup plus.

  • Connaître son thème

Aux premiers abords, ce premier paramètre vous semble évident. Néanmoins, beaucoup de personnes ne parviennent pas à rédiger aisément car elles ne maîtrisent où ne connaissent suffisamment pas l’ensemble des critères qui rentre en compte lors de l’écriture. Pour éclaircir mes propos, prenons l’exemple d’un romancier souhaitant écrire une histoire de guerre au Moyen Age. Il devra se renseigner sur la géographie et le langage mais aussi maîtriser le champ lexical de la guerre, de l’armement, des objets, des châteaux, … Ecrire un livre toute forme confondue, demandent un minimum de connaissances dans le domaine. Il vous est nécessaire d’approfondir vos connaissances culturelles par rapport au sujet que vous abordez, c’est la condition sine qua non pour démarrer sur des bases solides. Il faut savoir qu’un long et fructueux travail de recherche vous permet d’écrire beaucoup plus aisément. Vos phrases et vos mots vous viendront plus facilement. Donc, motivez-vous en vous disant que le temps « perdu » dans la recherche et l’étude de votre sujet, sera récupéré lors de la rédaction de votre ouvrage.

  • Connaître son public

Ce deuxième paramètre est aussi crucial que le premier. Savoir quel public correspond à votre contenu est primordial dans l’élaboration d’un projet. Vous devez ostensiblement écrire pour votre public sans craindre la réaction ni les critiques des autres. Certes votre ouvrage ne fera pas l’unanimité, mais conquerra certainement un ensemble de lecteurs préalablement établi. Un travail de réflexion sur un public cible est obligatoire pour aborder une écriture efficace. Cependant, il n’est pas toujours facile de discerner qui pourrait ou non apprécier votre livre. Essayer par exemple, de faire lire vos premières lignes à votre entourage et de constater qui apprécie votre plume, car chaque rédacteur possède sa patte, sa façon d’écrire qui accroche un certain panel de lecteurs. Une fois que vous aurez identifié vos lecteurs, il ne vous restera plus qu’à poursuivre sur cette voie afin de ne pas les décevoir.

Quelques astuces pour bien écrire.

ecrire-article-efficace-1024x679Il existe bien entendu de nombreuses astuces utiles qui rendra votre écriture plus ample, plus fluide et surtout plus lisible aux yeux de vos lecteurs.

Premièrement, exposez toutes vos idées de but en blanc. Inscrivez tout ce qui vous passe par la tête, même si vous ne savez où placer tel ou tel informations, le plus important est de ne rien oublier. Si vous ne faites pas cette étape, vous remarquerez trop tard qu’il vous manque des éléments indispensables.

Le critère le plus important pour ne rien oublier, est de savoir exactement le contenu de son ouvrage. Spécialement pour des romans, il est très important de connaître sur le bout des doigts le déroulement de son histoire.  Il vous est impératif d’établir un fil conducteur, cela vous permettra d’y voir plus clair dans l’organisation et l’architecture de votre démarche.

Ecrivez sans hésiter, sans vouloir directement formuler de belles phrases garnies de mots savants. Inscrivez simplement ce que vous voulez nous partager, les corrections orthographiques, grammaticales et syntaxiques viendront après.  J’emploie personnellement cette technique en m’inspirant du célèbre dicton d’Hernest Hemingway Write Drunk, Edit Sober dont la signification grossière est « Ecris saoul, corrige sobre ». Cette méthode vous aidera à ne rien oublier, à éviter de perdre du temps en cherchant un terme ou une expression spécifique.

La relecture est l’étape la plus chiante et la plus désagréable. Vous constaterez malgré la pénibilité de cette phase, qu’elle s’avéra bien moins ingrate et inutile qu’initialement prévue. Elle vous apportera correction, crédibilité et assurance par rapport à la légitimité de votre œuvre. Relisez après chaque paragraphes, chaque chapitres, et une dernière fois lorsque vous penserez que votre livre est entièrement écris. Il vous faudra rester calme, souvenez-vous que la patience est une vertu qui s’acquiert avec la patience.

La dernière astuce mais non la moindre, est la motivation. Assurément, si vous cultivez une réelle passion et un véritable enthousiasme à l’élaboration de votre livre, l’inspiration vous viendra sans réfléchir. La détermination est la clé d’un succès personnel.

Avec du temps et de la patience, les feuilles de murier se transforment en robe de soie.

Publicités

3 commentaires

  1. Pour écrire il faut acquérir un savoir-faire, c’est le premier élément. Ce n’est pas indispensable, mais cela aide beaucoup. Sans technique on se heurte à beaucoup d’obstacles. Et puis il faut travailler, beaucoup travailler.
    cordialement
    csaintonge.wordpress;com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s