A Day To Remember: Les premiers du Post Hardcore

A day to remember

De gauche à droite: Joshua Woodard – Neil Westfall – Jeremy McKinnon – Alex Shelnutt – Kevin Skaff

Le métal est peut-être le genre musical qui possèdent le plus de nuances. La liste est grande et s’étend du black métal jusqu’au métal mélodique. A Day To Remember, abrégé souvent ADTR, se situe au milieu et crée une musique qualifiée de post hardcore. Le post hardcore est un mélange bien gras aux dissonances agressives et aux sons de guitares puissants et précis accompagnés de passages plus mélodiques, le tout donnant un étrange équilibre subtile. ADTR est aujourd’hui selon moi, le leader de ce mouvement apparu pour la première fois dans les années 80.

Le groupe est né aux Etats-Unis en 2003. Il s’est dirigé dès ses débuts dans le post hardcore, proposant des rythmes rapides et appuyés. A Day To Remember se distingue très vite des autres groupes, notamment grâce à la voix de leur chanteur, pure et sale à la fois. Dans le même style que Black Veil Brides, Escape The Fate, Papa Roach ou encore Linkin Park – tous propagateurs de néo-métal – A Day To Remember réussit à se faire une place parmi les incontournables du genre. L’alternance entre le son lourd et les mélodies accrocheuses nous laissent presque le temps d’oublier que le morceau est déjà fini. Hélas, c’est là le seul défaut important du groupe. La majorité des titres ne dépassent pas les quatre minutes et nous laissent par conséquent sur notre faim. A titre d’exemple, le morceau intitulé « You already know what you are » fait partie de leur plus belles trouvailles mais ne dure qu’une minute et vingt-sept secondes. La musique aurait pu être à mon sens mieux exploitée.

Cependant, de nombreux titres méritent d’être considérés comme anthologiques: « Right back at it again », « If it means a lot to you » et « all i want » pour ne citer qu’eux, arborent une mélodie et des sonorités époustouflantes. Quant aux textes, ils sont propres au style musical. Le néo-métal et ses dérivés se consacrent la plupart du temps à des thèmes philosophiques relatant de diverses expériences personnelles (la confiance en soi, le travail acharné, la révolution, un amour perdu, des situations familiales compliquées, …).

A Day to Remember témoigne donc d’un fonctionnement résolument classique dans la conception de leur musique. Sans révolutionner le genre, le groupe floridien s’est néanmoins démarqué par son travail de qualité et fait parti aujourd’hui des tout meilleurs du post hardcore. Si vous ne connaissiez pas ces artistes, il est temps de régaler vos oreilles en écoutant l’une de leurs plus belles œuvres.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s